NOTE ! Ce site utilise des cookies. Les cookies assurent le bon fonctionnement de ce site.

Les cookies ne peuvent pas vous identifier. En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris

En savoir plus sur les cookies et leur utilisation, visitez ce site spécialisé :

 

http://www.allaboutcookies.org/fr/

 

 

Le tisserand du site (le webmaster)

logo-v9-t

logo-dio

Le Nouveau Calendrier de la Pasto !

Le Calendrier 2019-2020 de la Pasto est prêt ! 
Il est disponible à la Pasto en format cartonné et bientôt dans vos paroisses, vos établissements, vos groupes, vos mouvements...

#NouveauLook #SaveTheDates #LaFoiEstUneAventureVisLa #LeChristPhareDeMaVie #PeleRomeAssise #Confirmation #ServantsdAutel #Concert #SeFormerPourEduquer #WEqueLaLouangeEclate #Bapteme #PremiereCommunion #SoireeConfirmands #JoursDeJoie #JoursDeFoi #AnimateursDeChoc #PortesOuvertes #PeleJeunes #Lourdes #BAFA #Vocation

Toutes les dates de la Pasto pour ne rien manquer ! Suis les mises à jour sur cette page !!!

Pour télécharger le calendrier et l'imprimer, clique sur ce lien : Calendrier_2019-2020.pdf.
Calendrier 2019 2020 R
Calendrier 2019 2020 V

 

CINÉ : Don Bosco - une vie pour les jeunes

Le 10 juin, lundi de Pentecôte, à 15h, la Pasto Jeunes et le groupe scout des SUF vous proposent de nous retrouver à l'Institution Saint-Pierre, 146 rue de Bayeux, à Caen pour un après-midi cinéma et de découvrir le film sur la vie de saint Jean Bosco : Don Bosco - Une vie pour les jeunes

Famille, parents comme enfants, enseignants, scouts, animateurs, APS, responsables d'aumôneries... un temps pour chacun de nous.

La projection se fera en deux parties entrecoupées d'un temps de goûter et de jeux. On vous attend !

2019.06.10 cineDonBosco

Cet été, devenir bénévole auprès des personnes malades et handicapées !

Du 19 au 24 juillet, la FCPMH (Fraternité Chrétienne des Personnes Malades ou Handicapées) organise un camp de vacances à l'abbaye de Soligny-la-Trappe dans l'Orne.

La Fraternité serait heureuse d'accueillir 2 ou 3 autres bénévoles pour :

- être en relation fraternelle avec les personnes malades ou handicapées,
- les aider à se déplacer, par exemple en poussant les fauteuils,
- servir à table,
- participer aux animations du soir...
FCPMH SolignylaTrappe2019 Page 2
Contact :
FCPMH SolignylaTrappe2019 Page 1 Contact
 
Tract complet : SolignylaTrappe2019.pdf
Bulletin d'inscription : bulletindinscription.pdf
 

 

À la découverte des trésors du presbytère de Vire !

2018.05.08 J garons Vire 32018.05.08 J garons Vire 92018.05.08 J garons Vire 132018.05.08 J garons Vire 17

Une journée pour découvrir et comprendre la vie d’un prêtre diocésain aujourd’hui, tel était l’objectif pour 38 jeunes âgés de 8 à 12 ans. Pour ce faire, nous sommes allés à la rencontre de l’équipe sacerdotale de Vire.

Pour cette tranche d’âge, découvrir la vie d’un prêtre aujourd’hui, c’est d’abord observer et visiter son milieu de vie : le Presbytère ! C’est donc sur la thématique de « Viens découvrir les trésors du presbytère » que les pères Phillipe Cenier et François Lecrux, accompagnés de Louis Legouix séminariste en insertion à Vire, nous ont fait découvrir de quoi est faite la vie d’un prêtre au XXIème siècle à travers chaque pièce, de la cave au grenier ! À la fin de cette matinée et après avoir trouvé le trésor dissimulé dans un coffre, les jeunes ont pu écouter le témoignage vocationnel du père Cenier. Ce qui les a beaucoup touchés, c’est de découvrir que le père a ressenti l’appel du Seigneur à le suivre et eu le désir de devenir prêtre à leur âge. Ils ont pu poser toutes leurs questions, parfois très terre à terre comme par exemple : « avez-vous le droit de faire du sport » ou encore « que regardez-vous à la télévision » ! Mais aussi plus profondes et spirituelles sur la prière, l’engagement au célibat ou encore sur les rencontres que fait le prêtre tout au long de sa journée. Il a été beaucoup question de fraternité entre prêtres : règles de vie commune, prières et repas ensemble mais aussi comment ils partagent joies et difficultés.

La matinée fut conclue par un temps de prière préparé par Louis le séminariste, dans une église de Vire où nous avons prié pour toutes les personnes qui s’engagent à la suite du Christ dans une vocation particulière mais aussi pour nos propres vocations, quelles qu’elles soient, chemins de bonheur à la suite du Christ. C’est à la Vierge Marie que nous avons confié nos chemins et... tous nos lumignons !

Après avoir pris notre pique-nique, nous avons pu avoir un temps d’enseignement du père Hubert, à partir de l’arbre des vocations, afin de découvrir la beauté et la richesse de toutes les vocations présentes dans notre Église. Cet arbre des vocations est comme dans le Psaume 1 : « planté près d'un ruisseau, qui donne du fruit en son temps, et jamais son feuillage ne meurt. » Les jeunes ont aussi redécouvert que la vocation de tout baptisé est la vocation à la sainteté et que celle-ci se déploie ensuite dans une vocation particulière.

Après ce temps, et à la grande joie des jeunes, nous avons bravé les intempéries pour nous rendre dans la forêt de Saint-Sever afin de faire un parcours d’acrobranche. Les jeunes étaient ravis de vivre cette aventure dans les arbres et c’est après quelques tyroliennes et ponts de singes que nous sommes rentrés à Caen. Ce fut une « superbe géniale journée » faite de convivialité et de découvertes dans la joie du Christ qui nous propose un chemin de bonheur propre à chacun !

Et voici un lien pour voir quelques photos de la journée : photos-8-mai-2019.

Prochain RDV pour ceux qui seront collégiens en septembre, le Pélé Jeunes à Lourdes du 18 au 25 août : rejoins-nous-pour-le-pele-jeunes-2019.

2018.05.08 J garons Vire 222018.05.08 J garons Vire 232018.05.08 J garons Vire 272018.05.08 J garons Vire 28

À la découverte des trésors du Carmel de Saint-Sever !

2018.05.04 J filles St Sever 122018.05.04 J filles St Sever 152018.05.04 J filles St Sever 192018.05.04 J filles St Sever 21

Une journée pour rencontrer et découvrir la vie des religieuses du Carmel de Saint-Sever près de Vire !

Le 4 mai dernier, la Pastorale des Jeunes était en déplacement avec une trentaine de jeunes filles de 8 à 12 ans. Le départ fut donné de Caen en bus : direction le Carmel de Saint-Sever près de Vire afin de répondre à l’invitation des carmélites à venir découvrir leurs trésors. Après un accueil de sœur Karine, nous avons démarré la journée par un jeu de découverte des spécificités de l’ordre du carmel et de la chapelle de Saint-Sever. Nous avons ensuite appris à « chanter » un psaume grâce à sœur Mariam, ce qui nous a permis de vivre pleinement l’office en fin de matinée avec toutes les sœurs.

Après le pique-nique, les jeunes ont pu poser leurs questions aux sœurs, à la fois sur leur vie spirituelle mais aussi d’éclaircir des interrogations sur des aspects de la vie quotidienne, et ce fut vraiment un très bon moment, parfois émouvant et parfois très drôle ! Ce fut le cœur de notre journée car finalement nous avons découvert à travers leurs témoignages que leurs trésors étaient loin de l’image que nous nous faisions.

C’est à l’issue de ce moment que le soleil a enfin décidé de se montrer pour débuter la grande chasse aux œufs dans la forêt. 3 équipes se sont affrontées dans des défis à la fois sportif, d’adresse, intellectuel et de cohésion qui finissaient à chaque fois par une récolte d’œufs en chocolat. Pour terminer cette journée, les sœurs ont proposé aux filles, un atelier pour fabriquer des icônes, leur permettant ainsi de repartir avec un beau souvenir de la journée. Enfin, après un goûter bien mérité, ce fut le moment du retour à Caen en bus avec la tête pleine de joie partagée avec les carmélites et les jeunes sous le regard bienveillant de notre Seigneur qui a su, j’en suis sûre, répondre à la curiosité de chacune de ces jeunes filles.

Pour vour les sourires de chacune pendant cette belle journée, c'esr par ici : photos-4-mai-2019.

Prochain RDV pour celles qui seront au collège à la rentrée, le Pélé Jeunes à Lourdes du 18 au 25 août : rejoins-nous-pour-le-pele-jeunes-2019.

2018.05.04 J filles St Sever 272018.05.04 J filles St Sever 402018.05.04 J filles St Sever 542018.05.04 J filles St Sever 72

RGPD

RGPD : Règlement général à la protection des données.

Informations collectées

« Les informations collectées font l’objet de traitements selon les conditions suivantes :

L’Association diocésaine de Bayeux et Lisieux (dont la Pastorale Jeunes & Vocations (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) est un service) est responsable du traitement et Normandie DPO (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) est son délégué à la protection des données. Ce traitement, qui a pour première finalité l’organisation du pèlerinage, est fondé juridiquement sur l’exécution de mesures précontractuelles et contractuelles. Vos données d’identité et de contact sont également utilisées pour vous solliciter dans le cadre du Denier de l’Église. Cette seconde finalité est juridiquement basée sur l’intérêt légitime de l’Association diocésaine de pourvoir à ses propres moyens. Les destinataires des données sont les personnes habilitées des services des pèlerinages, les partenaires concourant à son organisation et les autorités du pays visité ou de transit (liste disponible sur simple demande au responsable de traitement) et les personnes habilitées du service du Denier de l’Église. L’Association diocésaine s’interdit toute cession de vos données à un tiers. La durée de conservation des données collectées est précisée dans le tableau ci-dessous. Vous disposez du droit de demander au responsable de traitement l’accès aux données à caractère personnel, la rectification ou l’effacement de celles-ci, ou une limitation du traitement, ou du droit de s’opposer au traitement et du droit à la portabilité des données. Vous disposez également du droit de faire une réclamation auprès de la CNIL. L’exigence de fourniture de vos données à caractère personnel conditionne votre participation au pèlerinage. »

Type de données

Durée d’exploitation

Durée des obligations légales d’archivage

Observations

Identification et coordonnées

3 ans à compter de la dernière activité

0

Permets de proposer des activités diocésaines en lien ou non avec le pèlerinage et de solliciter dans le cadre du Denier de l’Église.

Contrat — fiche d’inscription

Durée du pèlerinage

5 ans

À l’issue de l’obligation légale, le contrat peut être versé aux Archives historiques diocésaines.

Données comptables

Maximum 2 ans

10 ans

Les données sont maintenues dans la base opérationnelle jusqu’à validation des comptes par le commissaire aux comptes.

Données nécessaires à l’organisation du pèlerinage

Durée du pèlerinage

5 ans

Dont : Personne à prévenir, Responsable légal, Droit d’image

Certains documents comme l’annuaire des pèlerins peuvent être versés aux Archives historiques diocésaines.

Numéro de CB

0

15 mois

Pas de conservation du cryptogramme

Photographie, vidéo, enre- gistrements sonores

Sans limites

6 ans pour ce qui concerne la publication (prospectus, revue...)

Les œuvres sont versées aux Archives historiques diocésaines, lorsqu’elles ne représentent plus d’intérêt à être exploitées.

Données de santé néces- saires à l’organisation

Durée du pèlerinage

5 ans

Appareillage médical, régime alimentaire et autres informations que doivent connaître vos accompagnateurs.

Dossier médical

Durée du pèlerinage

0

Les données consécutives à un acte médical réalisé par un professionnel de santé au cours du pèlerinage sont conservées 10 ans par ce dernier.

Copie des pièces d’identité, et autres documents exigés par le(s) pays visité(s)

Durée du pèlerinage

5 ans

 

 

Pour les mineurs (fiche sanitaire de liaison)

« Les informations de santé de votre enfant font l’objet de traitements selon les conditions suivantes :

L’Association diocésaine de Bayeux et Lisieux (dont la Pastorale Jeunes & Vocations (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.est un service) est responsable du traitement et Normandie DPO (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) est son délégué à la protection des données. Ce traitement est nécessaire pour la prise en charge médicale de votre enfant. Il est fondé juridiquement sur l’arrêté du  20 février 2003 relatif au suivi sanitaire des mineurs mentionnés à l’article L. 227-4 du code de l’action sociale et des familles. Seul un membre de l’équipe d’encadrement, désigné par le res- ponsable de l’accueil, et titulaire de l’attestation de formation aux premiers secours, est destinataire de ces données. La fiche sanitaire de liaison et les copies de vaccination vous seront restituées à l’issue du pèlerinage. Vous disposez du droit de demander au responsable de traitement l’accès aux données de santé de votre enfant, leur rectification, l’effacement de celles-ci, ou une limitation du traitement. Vous disposez également du droit de faire une réclamation auprès de la CNIL. L’exigence de fourniture des données de santé de votre enfant conditionne sa participation au pèlerinage. »

« Le courage de risquer pour la promesse de Dieu », est le message de la 56e Journée mondiale de prière pour les vocations (JMV) qui aura lieu le 12 mai 2019, dimanche du Bon Pasteur.

Web 620x350 prtre 2019Web 620x350 soeur 2019

Chaque année, le 4ème dimanche de Pâques, dimanche du Bon Pasteur, nous vivons la Journée mondiale de prière pour les vocations, la JMV !
En 2019, ce sera donc le dimanche 12 mai.
Voici les visuels et le dossier d'animation (jeunes-vocations.catholique.fr/wp-content/uploads/sites/16/2019/04/n°1-le-courage-de-risquer-pour-la-promesse-de-Dieu.pdf) proposés cette année par le Service national d'évangélisation des jeunes et des vocations (SNEJV).
D'autres formats de ces visuels existent, n'hésitez pas à nous les demander.
Nous vous proposons de découvrir ci-dessous le message du pape François pour cette 56ème JMV qui est repris dans le dossier.
En union de prière,
La Pasto !
 

Chers frères et sœurs,

Après avoir vécu, en octobre dernier, l’expérience dynamique et féconde du Synode dédié aux jeunes, nous avons récemment célébré à Panamá les 34èmes Journées mondiales de la Jeunesse. Deux grands rendez-vous, qui ont permis à l’Eglise de tendre l’oreille à la voix de l’Esprit et aussi à la vie des jeunes, à leurs interrogations, aux lassitudes qui les accablent et aux espérances qui les habitent.  En reprenant justement ce que j’ai eu l’occasion de partager avec les jeunes à Panamá, en cette Journée mondiale de prière pour les Vocations, je voudrais réfléchir sur la manière dont l’appel du Seigneur nous rend porteurs d’une promesse et, en même temps, nous demande le courage de risquer avec Lui et pour Lui. Je voudrais m’arrêter brièvement sur ces deux aspects – la promesse et le risque – en contemplant avec vous la scène évangélique de l’appel des premiers disciples près du lac de Galilée (Mc 1, 16-20).

Deux couples de frères – Simon et André avec Jacques et Jean – sont en train d’accomplir leur travail quotidien de pêcheurs. Dans ce dur métier, ils ont appris les lois de la nature, et quelquefois ils ont dû la défier quand les vents étaient contraires et que les vagues agitaient les barques. Certains jours, la pêche abondante récompensait la grande fatigue, mais d’autres fois, l’effort de toute une nuit ne suffisait pas à remplir les filets et on revenait sur le rivage fatigués et déçus.  Ce sont là les situations ordinaires de la vie, dans lesquelles chacun de nous se mesure avec les désirs qu’il porte dans le cœur, se consacre à des activités qu’il espère pouvoir être fructueuses, avance dans la “mer” de différentes manières à la recherche de la route juste qui puisse étancher sa soif de bonheur. Parfois il jouit d’une bonne pêche, d’autres fois, au contraire, il doit s’armer de courage pour tenir le gouvernail d’une barque ballottée par les vagues, ou faire face à la frustration de se retrouver avec les filets vides.

Comme dans l’histoire de chaque appel, même dans ce cas une rencontre survient.

Jésus marche, il voit ces pêcheurs et s’approche… C’est arrivé avec la personne avec laquelle nous avons choisi de partager la vie dans le mariage, ou quand nous avons senti l’attrait pour la vie consacrée : nous avons vécu la surprise d’une rencontre et, à ce moment, nous avons entrevu la promesse d’une joie capable de combler notre vie. Ainsi, ce jour-là, près du lac de Galilée, Jésus est allé à la rencontre de ces pêcheurs, rompant la « paralysie de la normalité » (Homélie de la XXIIème Journée mondiale de la vie consacrée, 2 février 2018).
Et tout de suite il leur adresse une promesse : « Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes » (Mc 1, 17).   L’appel du Seigneur alors n’est pas une ingérence de Dieu dans notre liberté ; ce n’est pas une “cage” ou un poids qui nous est mis sur le dos. C’est au contraire l’initiative amoureuse avec laquelle Dieu vient à notre rencontre et nous invite à entrer dans un grand projet dont il veut nous rendre participants, visant l’horizon d’une mer plus vaste et d’une pêche surabondante.   Le désir de Dieu, en effet, est que notre vie ne devienne pas prisonnière de l’évidence, ne soit pas entraînée par inertie dans les habitudes quotidiennes et ne reste pas inerte devant ces choix qui pourraient lui donner une signification. Le Seigneur ne veut pas que nous nous résignions à vivre au jour le jour en pensant que, au fond, il n’y a rien pour quoi il vaille la peine de s’engager avec passion et en éteignant l’inquiétude intérieure pour chercher de nouvelles routes à notre navigation.
Si quelquefois il nous fait expérimenter une “pêche miraculeuse”, c’est parce qu’il veut nous faire découvrir que chacun de nous est appelé – de façons diverses – à quelque chose de grand, et que la vie ne doit pas rester empêtrée dans les filets du non-sens et de ce qui anesthésie le cœur.

La vocation, en somme, est une invitation à ne pas nous arrêter sur le rivage avec les filets à la main, mais à suivre Jésus au long de la route qu’il a pensée pour nous, pour notre bonheur et pour le bien de ceux qui sont autour de nous. Naturellement, embrasser cette promesse demande le courage de risquer un choix. Les premiers disciples, en se sentant appelés par lui à prendre part à un rêve plus grand, « aussitôt, laissant leurs filets, le suivirent » (Mc 1, 18). Cela signifie que pour accueillir l’appel du Seigneur il convient de se mettre en jeu avec tout soi-même et de courir le risque d’affronter un défi inédit ; il faut laisser tout ce qui voudrait nous tenir attachés à notre petite barque, nous empêchant de faire un choix définitif ; il nous est demandé cette audace qui nous pousse avec force à la découverte du projet que Dieu a sur notre vie. En substance, lorsque nous sommes placés face à la vaste mer de la vocation, nous ne pouvons pas rester à réparer nos filets sur la barque qui nous donne sécurité, mais nous devons nous fier à la promesse du Seigneur.

Je pense surtout à l’appel à la vie chrétienne, que tous nous recevons au Baptême et qui nous rappelle comment notre vie n’est pas le fruit d’un hasard, mais le don du fait d’être des enfants aimés du Seigneur, rassemblés dans la grande famille de l’Eglise. L’existence chrétienne naît et se développe justement dans la communauté ecclésiale, surtout grâce à la Liturgie, qui nous introduit à l’écoute de la Parole de Dieu et à la grâce des sacrements ; c’est là que, depuis le plus jeune âge, nous sommes initiés à l’art de la prière et au partage fraternel.

C’est justement parce qu’elle nous engendre à la vie nouvelle et nous conduit au Christ que l’Eglise est notre mère ; c’est pourquoi nous devons l’aimer également lorsque nous découvrons sur son visage les rides de la fragilité et du péché, et nous devons contribuer à la rendre toujours plus belle et lumineuse, afin qu’elle puisse être témoin de l’amour de Dieu dans le monde.
La vie chrétienne, ensuite, trouve son expression dans ces choix qui, tandis qu’ils donnent une direction précise à notre navigation, contribuent aussi à la croissance du Royaume de Dieu dans la société. Je pense au choix de s’épouser dans le Christ et de former une famille, ainsi qu’aux autres vocations liées au monde du travail et des métiers, à l’engagement dans le domaine de la charité et de la solidarité, aux responsabilités sociales et politiques, et ainsi de suite. Il s’agit de vocations qui nous rendent porteurs d’une promesse de bien, d’amour et de justice non seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour les contextes sociaux et culturels dans lesquels nous vivons, qui ont besoin de chrétiens courageux et d’authentiques témoins du Royaume de Dieu.

Dans la rencontre avec le Seigneur certains peuvent sentir l’attrait d’un appel à la vie consacrée ou au sacerdoce ordonné. Il s’agit d’une découverte qui enthousiasme et qui en même temps fait peur, se sentant appelés à devenir “pêcheurs d’hommes » dans la barque de l’Eglise à travers une offrande totale de soi-même et l’engagement d’un service fidèle à l’Evangile et aux frères. Ce choix comporte le risque de tout laisser pour suivre le Seigneur et de se consacrer complètement à lui pour devenir collaborateurs de son œuvre. De nombreuses résistances intérieures peuvent empêcher une décision de ce genre, comme aussi dans certains contextes très sécularisés, où il semble ne plus y avoir de place pour Dieu et pour l’Evangile, on peut se décourager et tomber dans la « lassitude de l’espérance » (Homélie de la messe avec les prêtres, consacrés et mouvements laïcs, Panamá, 26 janvier 2019).   Pourtant il n’y a pas de joie plus grande que de risquer sa vie pour le Seigneur !

En particulier à vous, les jeunes, je voudrais dire : ne soyez pas sourds à l’appel du Seigneur ! S’il vous appelle pour ce chemin, ne tirez pas votre épingle du jeu et faites-lui confiance. Ne vous laissez pas contaminer par la peur, qui nous paralyse devant les hauts sommets que le Seigneur nous propose. Rappelez-vous toujours que, à ceux qui laissent les filets et la barque pour le suivre, le Seigneur promet la joie d’une vie nouvelle, qui comble le cœur et anime le chemin.

Très chers, il n’est pas toujours facile de discerner sa vocation et d’orienter sa vie d’une façon juste. Pour cela, il faut un engagement renouvelé de la part de toute l’Eglise – prêtres, personnes consacrées, animateurs pastoraux, éducateurs – afin que s’offrent, surtout aux jeunes, des occasions d’écoute et de discernement. Il faut une pastorale pour les jeunes et les vocations qui aide à la découverte du projet de Dieu, spécialement à travers la prière, la méditation de la Parole de Dieu, l’adoration eucharistique et l’accompagnement spirituel.

Comme cela s’est présenté plusieurs fois durant les Journées mondiales de la Jeunesse de Panamá, nous devons regarder Marie.
Dans l’histoire de cette jeune fille, la vocation a été aussi en même temps une promesse et un risque. Sa mission n’a pas été facile, pourtant elle n’a pas permis à la peur de prendre le dessus. Son “oui” a été « le “oui” de celle qui veut s’engager et risquer, de celle qui veut tout parier, sans autre sécurité que la certitude de savoir qu’elle était porteuse d’une promesse.

Et je demande à chacun de vous : vous sentez-vous porteurs d’une promesse ? Quelle promesse est-ce que je porte dans le cœur, à réaliser ? Marie, sans aucun doute, aura eu une mission difficile, mais les difficultés n’étaient pas une raison pour dire “non”. Certes elle aura des difficultés, mais ce ne seront pas les mêmes difficultés qui apparaissent quand la lâcheté nous paralyse du fait que tout n’est pas clair ni assuré par avance » (Veillée pour les jeunes, Panama, 26 janvier 2019).

En cette Journée, unissons-nous dans la prière en demandant au Seigneur de nous faire découvrir son projet d’amour sur notre vie, et de nous donner le courage de risquer sur la route qu’il a depuis toujours pensée pour nous.

Du Vatican, le 31 janvier 2019,
Mémoire de saint Jean Bosco.
FRANÇOIS

Logo Vocation rouge

La bientraitance des jeunes et des enfants - repères pour éducateurs : mardi 21 mai 2019

Invitation21mai BientraitanceEnfantsJeunes bandeau

Une journée pour les prêtres, les diacres et toutes les personnes en situation éducative auprès des enfants et des jeunes, en présence de Monseigneur Boulanger et de Mme Ségolaine Moog :

Mardi 21 mai 2019 de 9h00 à 16h30
Salle de conférence — Maison diocésaine à Caen

Ségolaine Moog a été en charge des aumôneries de l’enseignement public et de la pastorale des adolescents, elle est depuis le 1er septembre 2016, déléguée des évêques de France pour la lutte contre la pédophilie.

Durant cette journée des professionnels (psychologues et juristes) nous permettront de mieux comprendre le phénomène de la maltraitance et ses conséquences. 

Des temps d’échanges et de partages nous permettront de renforcer notre vigilance et de travailler sur des repères pour une juste attitude vis-à-vis des enfants et des jeunes.

« L’enfance, nous le savons tous, est un trésor.
Le cœur jeune, si ouvert à l’espérance,
contemple les mystères de l’amour de Dieu
et est disposé de façon unique à être alimenté dans la foi. »
En prononçant ces mots le 7 juillet 2014,
le pape François nous place devant notre responsabilité d’éducateur.

Frais de participation : libres sur place — Déjeuner : pique-nique tiré du sac

Contact : Pascale Clerval
courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / tél. : 06 85 18 75 22
Maison diocésaine – 1 rue Nicolas Oresme – BP 6298 – 14067 CAEN Cedex 4

Merci de vous inscrire dès que possible et avant le 14 mai 2019
en priorité par courriel ou en remplissant ce formulaire en ligne : inscription-21-mai-2019.
mais vous pouvez renvoyer par courrier le coupon d'inscription de l'invitation : Invitation21mai_BientraitanceEnfantsJeunes.pdf

... et Jours de Solidarité pour les lycéens

2019.04.08 10 Jours de Solidarité 76

Vie fraternelle, enseignements, partages, prière, veillées… et solidarité avec le Secours catholique et le Patronage Don Bosco de la Grâce de Dieu ont marqué ces 3 jours.

Voici les intentions de prière que les jeunes ont écrites pour la messe du mercredi matin après avoir passé la journée du mardi dans trois antennes du Secours (Caen, Cabourg et Falaise) :

Seigneur, nous Te prions pour Marcelle, Brigitte et Jacqueline. Viens les soutenir dans leurs difficultés. Merci pour le temps qu’elles nous ont consacré et pour ce qu’elles nous ont fait découvrir. Nous Te confions également toutes les personnes qui sont passées à l’épicerie solidaire et les bénévoles qui les accueillent. Nous Te confions aussi la fille de Brigitte, Aline.

Merci Seigneur pour cette journée vécue à Cabourg avec le Secours catholique et pour ceux qui y vivent et que nous avons rencontrés. Merci pour la solidarité présente dans cette association. Nous Te confions les souffrances de ces personnes, accompagne-les dans leurs difficultés. Nous Te confions également cette œuvre, qu’elle grandisse et porte son fruit. Seigneur, aide-nous à connaître et recevoir les grâces de cette journée pour qu’elles germent en nous. Envoie ta bénédiction sur ces personnes.

Seigneur, nous Te prions pour toutes les personnes qui s’engagent au service des autres. Donne leur la force, la volonté et la foi d’aider les personnes dans le besoin et de les faire avancer pas à pas vers une vie meilleure. Fais que les bénévoles du Secours catholique et des autres charités gardent leur disponibilité et leur sourire. Nous Te prions pour tous ceux qui ont besoin d’aide, en particulier ceux qui n’ont pas les moyens ou la force d’en solliciter. Libère-les de leur fardeau et prends pitié de nous.

Pour voir les photos de ces 3 jours, cliquez sur ce lien : photos-Jours-de-Solidarite-2019.

Nous vous donnons RDV pour le Pélé Jeunes à Lourdes du 18 au 25 août : rejoins-nous-pour-le-pele-jeunes-2019 !!! À bientôt.

2019.04.08 10 Jours de Solidarité 92019.04.08 10 Jours de Solidarité 322019.04.08 10 Jours de Solidarité 842019.04.08 10 Jours de Solidarité 95

Une semaine à Taizé du 15 au 21 juillet

Bandeau web Taiz 2019

Taiz 2019 2

Cette année, l'équipe Taizé propose un format un peu différent pour la "semaine à Taizé", elle aura lieu en juillet et le trajet se fera en train.
Si tu as des questions, tu peux te renseigner auprès du père Michel ou d'Hélène.

Pour t'inscrire :
remplis le bulletin sur le tract : Taize-2019.pdf et renvoie-le par courrier
ou complète le formulaire en ligne : inscription-taize-2019.