NOTE ! Ce site utilise des cookies. Les cookies assurent le bon fonctionnement de ce site.

Les cookies ne peuvent pas vous identifier. En utilisant ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus

J'ai compris

En savoir plus sur les cookies et leur utilisation, visitez ce site spécialisé :

 

http://www.allaboutcookies.org/fr/

 

 

Le tisserand du site (le webmaster)

logo-v9-t

logo-dio

Fiche pédagogique - Bien écouter les jeunes

Ecouter



 Objectif : l'accueil inconditionnel de la personne 




 Synode sur les jeunes en 2018 : l'importance de l'écoute 

Au cœur des interventions des participants au synode sur "les jeunes, la foi et le discernement vocationnel", les 16 et 17 octobre 2018, on entendait surtout s'exprimer l’importance de "l’écoute", mais aussi du numérique et de l’éducation...

Les jeunes ont souvent besoin d’un "premier contact, avec une personne disponible pour écouter une joie ou une souffrance". "Tant de jeunes voudraient être écoutés", découvrir que "l’Église est amitié". Une telle proposition d’écoute existe déjà dans des paroisses parisiennes.

Dans les articles 68 et 69 du texte écrit par des jeunes pour la préparation au synode, on trouve exprimé le désir d’une Église "plus relationnelle", capable "d’accueillir sans juger à l’avance", une Église "amie et proche".

"Ils ont besoin de se sentir utiles, de voir leur créativité encouragée, de recevoir des responsabilités. Alors leur soif spirituelle s’éveille et il importe d’aller patiemment, ensemble avec eux, aux sources de la foi..."

"Écoutons-les avec le cœur en nous rappelant que Dieu est déjà à l’œuvre en leur vie – et respectons le sanctuaire de leur conscience. Ceux qui écoutent doivent être eux-mêmes accompagnés. Il manque dans l’Église des accompagnateurs : est-ce qu’un ministère d’écoute pourrait être confié, non seulement aux prêtres, aux religieux et religieuses, mais aussi à des laïcs, hommes et femmes ?"

Pour qu'un jeune vienne rencontrer quelqu'un et être écouté, cela suppose des conditions, une confiance qui a pu naître... Un panneau d'affichage ne suffit pas...

« Quand l’Église écoute, guérit, réconcilie, elle devient ce qu’elle est au plus lumineux d’elle-même, une communion d’amour, de compassion, de consolation, limpide reflet du Christ ressuscité. Jamais distante, jamais sur la défensive, libérée des sévérités, elle peut rayonner l’humble confiance de la foi jusque dans nos cœurs humains. » Frère Roger, de Taizé

"L'Église désire se mettre à l’écoute de la voix des jeunes, de leur cri, de leur sensibilité, de leur foi, de leurs doutes et de leurs critiques aussi. Faites entendre ce cri, faites-le remonter jusqu’aux pasteurs...Il s'agit d'être des collaborateurs de la joie des jeunes"... Pape François

 

 Quelques conseils pratiques pour écouter 

 Créer le contexte favorable 

¤ Choisir un lieu et un moment 

¤ Être (ou se rendre) disponible intérieurement et extérieurement : éteindre son téléphone, mettre de côté ce qui peut nous préoccuper…

¤ Se centrer sur la personne accueillie.

¤ Ne pas hésiter à prier pour la personne ou à invoquer l’Esprit Saint ensemble si le contexte s’y prête. 

¤ Avoir conscience d’être présent pour écouter, comprendre et considérer la personne et non pour lui répondre et la conseiller. Il faut l’encourager à trouver les réponses en elle.

 L'écoute active 

Le psychologue Carl Rogers propose quelques points pour pratiquer ce qu’il appelle « l’écoute active » : 

¤ Écouter la personne en la regardant, avec une attitude physique de disponibilité. 

¤ Se taire, ne pas intervenir avec ses propres préconçues et toute tentative d’interprétation. 

¤ Donner des signes visuels et verbaux d’intérêt.

¤ Reformuler pour voir si l’on a bien compris. 

¤ Poser des questions sur ce qui est dit, éviter les questions orientées.

¤ Faire une synthèse de ce qui a été dit.

¤ Ne pas craindre les silences.

¤ Rester neutre et bienveillant.

¤ Témoigner de l’empathie.

Cette écoute bienveillante va vous permettre de recueillir des informations, des émotions et des sensations, la personne écoutée se sent mise en valeur et vous fera davantage confiance.


 Le mot de la fin 

L’écoute bienveillante permet d’établir un lien de confiance rapide, dans un espace neutre où les émotions, les sentiments, les mots peuvent être entendus sans influence, sans interprétation douteuse pour raconter nos propres histoires. Être écouté avec attention suffit en soit à trouver sa propre voie.

La fiche au format pdf :
Fiche_pédagogique_-_Bien_écouter_les_jeunes.pdf

 

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter
Prier orange

Fiche pédagogique - Animer un temps de prière avec des jeunes

Objectifs pédagogiques ¤ Permettre aux jeunes d’expérimenter qu’ils sont capables de prier ¤ Permettre aux jeunes d’expérimenter la joie de la prière en groupe ¤ Expérimenter la joie d’apprendre aux jeunes à prier en priant avec eux
Ecouter

Fiche pédagogique - Bien écouter les jeunes

Objectif : l'accueil inconditionnel de la personne
JeuSpi methode

Fiche pédagogique - Concevoir et organiser un jeu spirituel

Objectifs pédagogiques ¤ Réfléchir en amont au message à transmettre aux jeunes. ¤ Enseigner ou faire découvrir la foi par le jeu. ¤ Permettre aux jeunes de vivre un temps « ludique », « amusant » avec leurs animateurs.
IciOnJoueIciOnPrie

Fiche pédagogique - De la pédagogie des patronages vers les paroisses, aumôneries et mouvements

Un patronage peut se déployer à travers des intentions éducatives qui peuvent nourrir nos projets d’accueil d’enfants et de jeunes en paroisse, dans nos établissements scolaires ainsi que dans nos mouvements chrétiens.