Tu as entre 16 ans et 29 ans ? Le Pape François compte sur toi pour participer au #Synode2018 !
Réponds au questionnaire en lignehttps://survey-synod2018.glauco.it avant le 30 novembre 2017.

20170608 215954En vue du synode « Les jeunes, la foi et le discernement des vocations », la pastorale des jeunes et des vocations entame une série de consultations.

Ce jeudi 8 juin, c’est avec les responsables de mouvements de jeunes que nous avons travaillé et échangé avant le partage Poiret, Pizza et Clafoutis dans le jardin de l’évêché près des cerisiers et à l’ombre du clocher éclairé de la cathédrale.

C’est ainsi que se sont retrouvés les responsables des 4 mouvements scouts et leurs aumôniers, les jeunes professionnels et « Avance au large » de la paroisse Saint-François de Sales.

Le document préparatoire au synode s’adresse tout particulièrement aux éducateurs et leur donne beaucoup de pistes pour l’accompagnement des jeunes. Le pape dans la prière qu’il a écrite en vue du synode, parle de « guides sages et généreux ».

« Partout dans le monde, des paroisses, des congrégations religieuses, des associations, des mouvements et des réalités ecclésiales sont présents et possèdent la capacité de faire des projets et d’offrir aux jeunes des expériences de développement et de discernement vraiment significatives. Parfois, cette dimension de proposer des projets laisse la place à l’improvisation et à l’incompétence : c’est un risque contre lequel il faut se défendre, en prenant toujours davantage au sérieux la tâche de penser, de concrétiser, de coordonner et de réaliser une pastorale de la jeunesse de façon correcte, cohérente et efficace. Ici encore la nécessité d’une préparation spécifique et permanente des formateurs s’impose.
Le rôle d’adultes dignes de foi, avec lesquels il est bon de former une alliance positive, est fondamental dans tout parcours de maturation humaine et de discernement des vocations. Nous avons besoin de croyants qualifiés, avec une identité humaine claire, une appartenance ecclésiale solide, une qualité spirituelle visible, une passion éducative vigoureuse et une profonde capacité de discernement.
»
Extrait du document préparatoire en vue du synode.

Constats faits hier soir :
« Le jeune de 2017 » est à l’écoute, docile, sensible et en questionnement permanent, archi-connecté et dispersé.
Leurs attentes sont clairement une quête de sens, d’aventure et d’unité de vie. Plus que de longs discours ils ont envie de modèles, d’exemples de familles, de personnes engagées, de prêtres et d’éducateurs.
Ils aiment se mettre en scène en permanence et ne savent pas être seul, méditer et prendre du recul. Plus que s’engager, ils préfèrent « picorer des activités par-ci, par-là. »

Le scoutisme, sous toutes ses formes, est une association qui assure un suivi auprès des jeunes, qui propose des projets ambitieux et regroupent un nombre suffisant d’adhérents pour que les jeunes attirent les jeunes.

20170608 21411720170608 220152

Ce synode est le XVème depuis la création de cet instrument de collaboration entre le Pape et les évêques. C’est la première fois que les évêques se pencheront sur le thème des jeunes en particulier.

COMMENT LES JEUNES VONT ÊTRE CONSULTÉS : tous les jeunes qui le souhaitent auront d’ici quelques jours la possibilité de répondre à un questionnaire qui sera mis en ligne directement par Rome jusqu’au mois d’octobre.
A nous de les inciter à y répondre !

« Cela concerne tous les jeunes, également ceux qui se sentent agnostiques, qui ont une foi tiède. Même les jeunes qui se sont éloignés de l’Église, même les jeunes qui se sentent athées. C’est le synode des jeunes, nous voulons tous les écouter. »

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter
Aller au haut